dimanche 3 février 2008

LA GIFLE

Il me faut revenir encore à mon enfance,
Et ma main sur ma joue remonte au souvenir,
De la gifle taboue qu'il venait de servir,
Combien j'ai du gémir, pour calmer la souffrance.

Cet ancien militaire devenu enseignant,
Excédé de me voir rédiger un poème,
Sans même s'apercevoir de mon gros érythème,
Venait de m'en extraire sans un discernement.

Et quand je suis entré tout penaud et honteux
D'avoir à expliquer le pensum souffreteux
La taloche de mon père ulcéra l'autre joue.

C'est ainsi que naguère j'appris par corrections
D'adultes qui voulaient m'apprendre peu ou prou
L'importance du savoir et de l'éducation

Gérard SANDIFORT, alias : Sandipoète

2 commentaires:

acyaana a dit…

bravo pour ton nouveau blog Sandipoète !!!!

Le journal de Sandipoète a dit…

Merci,
Je crois avoir trouvé enfin le compromis que j'attendais depuis si longtemps.
Un journal attaché à mon forum poétique, afin de vous faire goûter à nos efforts d'écrivaillons.
Bisous^^