dimanche 17 mai 2015

Poème À Trois Plumes

Poème À Trois Plumes

Par : Goebel Jeannie, Alain Girard et Gérard Sandifort alias sandipoete



Gérard
"Amis emmenez-moi au pays de vos songes
Où les vents Aquilon ne viennent rien troubler
Là où mon âme ira cueillir de quoi rêver
Loin des futiles choix travestis de mensonges"

Jeannie
Sous l'aile des oiseaux, je vois tant de voyages,
Dans l'arôme des fleurs, tant de clins d'œil rieurs,
Que l'air n'a pas besoin d'avoir des mots trompeurs
Pour colorer le monde en semblants de nuages.

Alain
"Amis, le monde aurait même un parfum d'espoir
En l'ivresse Des Mots que nous semons partout
Je Ne serai jamais indifférent de tout
Et vous saurez -de moi- par le bonheur le soir".

Gérard
Nos mains à l'unisson depuis ce pauvre monde,
Formeront l'union pour écrire un grand bruit,
Et l'humain à foison depuis ce qu'il détruit,
Dira cette oraison ô ! Terre moribonde !

Jeannie
Pour enfin protéger notre "maison" si belle,
Nous serons des tonnerres à implorer les cieux,
Donnant un arc-en-ciel qui nous ouvre les yeux,
Pour qu'à ce chant funèbre un mont d'amour se mêle.

Alain
Un mont d'amour -Amis- blotti entre nos mains
Comme l'immensité de la terre amoureuse
De l'homme, de la vie à tout jamais heureuse
Qui sera sans un bruit le matin de Demain.

Enregistrer un commentaire